Skip to main content

Entretien avec Directeur Général Dr. Hubertus Schneider sur le 60e anniversaire d’AHT GROUP GmbH

C.L.: Dr. Schneider, félicitations ! La société AHT GROUP GmbH a eu 60 ans en avril de cette année - 60 ans d'histoire d'une société travaillant dans la coopération internationale. Pouvez-vous nous parler des premières années d'AHT et de ses principales étapes au cours des décennies ?

H.S.: Les origines de l'entreprise remontent à 1960 et à la création de la société Agrar- und Hydrotechnik GmbH par Ferrostaal AG. Dans le contexte de la décolonisation de l'Asie et de l'Afrique, de nouveaux marchés se sont ouverts et Ferrostaal AG, en tant que fournisseur d'installations agro-industrielles, avait besoin d'un développeur de projet à l'avance. Avec la création des différentes institutions d'aide au développement au milieu des années 60, l'accent a été mis sur la coopération au développement. Le 1er octobre 1965, le Néerlandais Johannes C.J. Mohrmann a pris la direction de la société Agrar- und Hydrotechnik GmbH. Auparavant, il avait dirigé pendant des années le département agricole du Fonds européen de développement de la Communauté économique européenne (CEE) et disposait ainsi d'un excellent réseau mondial. Il était responsable de la mise en relation d'experts talentueux issus des diverses nations européennes avec AHT et a mis sur pied la société de conseil qui, depuis, a gagné l'approbation des clients en Allemagne et à l'étranger et a acquis une reconnaissance mondiale. En 1982, un rachat mené par six cadres supérieurs de la direction a eu lieu et l'entreprise s'est séparée de la société mère Gutehoffnungshütte. Sous la nouvelle direction, AHT s'est rapidement développée et, avec la Gesellschaft für angewandte Fernerkundung (GAF) nouvellement créée, la Deutsche Projektunion (DPU) et l'AEW, elle a bénéficié du développement économique en cours en Allemagne. Dans la convention d'actionnaires du rachat, il avait été convenu que les actionnaires se retireraient de la société lorsqu'ils atteindraient l'âge de la retraite et offriraient leurs actions aux autres actionnaires. En 1994, à l'issue de négociations difficiles, M. Gerardus van Wissen a réussi à acquérir toutes les actions d'Agrar- und Hydrotechnik. M. van Wissen a façonné AHT au cours des décennies suivantes, en développant ses activités dans le domaine de la coopération au développement et en intégrant des activités agricoles en Europe de l'Est, notamment en Russie, par le biais de filiales. En 1995, Agrar- und Hydrotechnik GmbH a été rebaptisée AHT International GmbH. L'année précédente, AHT Group GmbH avait été fondée, et a finalement fusionné avec AHT International GmbH en 2003. Je suis directeur général d'AHT GROUP GmbH depuis 2005. Sous ma direction, AHT a continué à se développer dans son domaine traditionnel et tant le chiffre d'affaires que les bénéfices ont considérablement augmenté. En 2017 et 2018, AHT GROUP GmbH a été rachetée en deux étapes par la RAG Stiftung Beteiligungsgesellschaft (RSBG). AHT fait maintenant partie du cluster RSINTEG et en tire des avantages tels que l'appui à la direction ou la possibilité de recevoir des formations, entre autres.

C.L.: En quoi la composition de l'équipe d'AHT a-t-elle évolué au cours des années ? Comment décririez-vous AHT aujourd'hui ?

H.S.: Aujourd'hui, en 2020, AHT est plus jeune, plus féminine, plus dynamique, plus internationale et plus flexible que jamais. Lorsque j'ai commencé à travailler chez AHT en 1993 en tant qu'expert junior en génie hydraulique et en génie des cultures, il n'y avait pas une seule femme travaillant dans la partie opérationnelle de l'entreprise. À 33 ans, j'étais de loin le plus jeune employé. Aujourd'hui, la situation est complètement différente. Nous avons beaucoup de femmes chefs de projet et d'expertes techniques, en plus des femmes qui travaillent dans les domaines administratifs. Nos employés sont beaucoup plus jeunes et viennent de nombreux pays, et AHT a adopté avec succès une approche flexible du congé parental, du travail à temps partiel et du télétravail. Dans le passé, les employés quittaient AHT pendant leur période d'essai ou restaient jusqu'à leur retraite. Aujourd'hui, nous avons une plus grande fluctuation du personnel, ce qui présente à la fois des avantages et des inconvénients, selon la perspective. De manière globale, AHT a réussi à évoluer avec son temps et à bien s'adapter aux changements de la société.

C.L.: Parlez-nous de la structure interne d'AHT. Quelles stratégies d'entreprise avez-vous adoptées ?

H.S.: La stratégie des dernières années est principalement basée sur les principes suivants : 1. Organisation technique de la société 2. Concentration sur l'activité principale 3. Focus régional 4. Formation et développement de partenariats stratégiques À la suite de plusieurs réagencements de la société (concernant les centres de profit, l'orientation régionale, etc.), il a été décidé d'organiser la société en suivant des critères techniques. Quatre départements techniques correspondants ont donc été créés : · Gestion des ressources en eau et irrigation ; · Conservation de la nature, foresterie et agriculture ; · Infrastructure communale et gouvernance ; · Technologies de l'information et développement logiciel, qui est notre département le plus jeune, car il a été créé il y a cinq ans. Grâce à cette orientation technique, nous sommes bien préparés et positionnés pour les sujets les plus importants que les bailleurs de fonds bilatéraux et internationaux soumettent actuellement à des appels d'offres. Avant sa restructuration, AHT était active dans le monde entier sans aucun focus régional. Mais les bureaux nationaux créés dans le monde entier (en Tunisie, en Roumanie, en Ouzbékistan, au Guatemala, etc.) n'ont pas rencontré beaucoup de succès, ce qui a conduit à la décision stratégique de recentrer l'activité sur les pays francophones d'Afrique et les pays d'Asie du Sud-Est. Un autre élément important pour la mise en œuvre réussie de cette stratégie axée sur la région a été l'établissement et le développement de partenariats stratégiques dans les pays partenaires. AHT est aujourd'hui particulièrement performante dans les pays où des partenariats stratégiques à long terme avec des entreprises partenaires locales ont été établis avec succès. Nous travaillons avec certaines de ces entreprises depuis des décennies et ces réseaux nationaux d'entreprises partenaires locales deviennent de plus en plus importants pour obtenir les premières informations sur les appels d'offres ainsi que pour sélectionner et fournir l'expertise locale.

C.L.: Vous avez mentionné que le département le plus " jeune " d'AHT est le département des technologies de l'information et du développement logiciel. Nous vivons dans un monde où la digitalisation est partout, dans notre vie quotidienne et au travail. Comment la digitalisation est-elle vécue dans le cadre des activités de développement ? Pouvez-vous nous parler du travail d'AHT dans ce domaine ?

H.S.: AHT utilise la digitalisation et les technologies de l'information depuis sa fondation. Le pionnier dans ce domaine a été le Dr Günther Keser, qui a reconnu très tôt les avantages de la digitalisation et a fait en sorte qu'AHT investisse dans ces domaines. L'élaboration des plans-cadres nationaux de gestion numérique de l'eau pour la Tunisie, la Jordanie et la Macédoine dans les années 90 en est un bon exemple. Le tournant décisif s'est produit en 2015 lorsque le département informatique, jusqu'alors simple service interne, a été transformé en département technique, qui réalise aujourd'hui de manière indépendante des projets opérationnels. Sous la direction de Thorsten Kisner, nous avons pu développer des solutions informatiques spécifiques "sur mesure" pour nos clients dans le cadre de ces projets. La plupart de ces solutions sont développées à l'aide de "logiciels libres", ce qui signifie que le client n'a pas à payer de droits de licence. Le département informatique est également responsable de la gestion de tous les processus numériques au siège et dans les projets, et les spécialistes du département travaillent actuellement au développement d'un système de planification des ressources de l'entreprise (ERP) à usage interne spécifiquement adapté aux besoins d'une société de conseil. En particulier pendant la crise du coronavirus, nous avons vraiment appris à apprécier les points forts de notre département informatique, car leur action rapide nous a permis de poursuivre sans difficultés nos activités quotidiennes malgré les mesures de confinement.

C.L.: Comment voyez-vous l'avenir d'AHT GROUP GmbH ?

H.S.: Je pense qu'AHT est très bien équipée pour faire face à l'avenir. La mise en œuvre des stratégies que nous avons développées et qui ont été mentionnées précédemment s'est traduite par un fort développement économique et financier ces dernières années. Avec nos départements techniques actuels, nous sommes bien placés pour aborder les grands thèmes de la coopération au développement et, avec la RSBG comme propriétaire, nous avons un partenaire solide à nos côtés.

C.L.: Je vous remercie pour votre temps.

L'interview a été réalisée par Catherine Lieberei, Directrice Développement commercial et marketing chez AHT GROUP GmbH en avril 2020.

Quelques voix d’AHT : Que signifie pour vous le fait de travailler pour AHT GROUP GmbH ?