Etudes Canal Laaroussia

Description détaillée du projet :

Les périmètres publics irrigués (PPI) de la Basse Vallée de la Medjerda (BVM), aménagés sur près de 27.000 ha il y a près de 60 ans, sont aujourd’hui confrontés à des problèmes de vétusté des infrastructures hydro-agricoles (Canal de Laaroussia, stations de pompage, prises gravitaires, réseau de canaux, etc.). Le processus de modernisation de ces périmètres, initié il y a une quinzaine d’années dans le cadre de la coopération tuniso-allemande, doit se poursuivre en vue de préserver les périmètres existants et d’améliorer les conditions de mise en valeur des exploitations, dans le cadre d’une utilisation rationnelle et durable des ressources en eau disponibles.

Dans ce contexte, il convient de s’interroger sur la planification spatiale et temporelle des actions de modernisation des périmètres irrigués, ainsi que sur la capacité du Canal de Laroussia à satisfaire les besoins futurs en eau d’irrigation de l’ensemble des périmètres modernisés alimentés par ce canal. Ces deux questions ont justifié la mise en œuvre d’une étude destinée à élaborer un Plan Directeur pour la modernisation des PPI de la BVM : ce Plan Directeur devait ainsi servir d’outil cohérent et concerté de planification des futurs projets de modernisation à l’horizon 2035 ; il a constitué par là même une base technique qui a guidé et justifié les actions requises en termes de réhabilitation et de modernisation du Canal Laaroussia.

Le projet a comporté deux phases :

  • Phase 1 : Etude d’élaboration d’un Plan Directeur pour la modernisation des PPI de la BVM approvisionnés par le Canal de Laaroussia pour la mise au point d’outils et d’instruments permettant : (i) l’aménagement complet et efficace du Canal de Laaroussia ; (ii) la planification spatiale et temporelle et la gestion rationnelle des PPI, en fixant les orientations fondamentales de leur aménagement et en optimisant l’utilisation et la gestion futures des ressources en eau disponibles ; et (iii) la programmation sous forme d’un plan d’action des études/projets à entreprendre dans les court, moyen et long termes et portant sur la réhabilitation voire modernisation de l’ensemble de PPI existants.
  • Phase 2 : Etude de faisabilité (avant-projet sommaire ; APS) pour la réhabilitation / extension de la capacité de transport/régulation du Canal de Laaroussia, visant comme objectif premier la détermination des besoins d'aménagements et de corrections physiques à entreprendre tout au long de ce canal et d’en étudier la faisabilité technico-économique. En outre, il s’agissait d’étudier un système de régulation permettant de (1) satisfaire les futures demandes en eau des périmètres irrigués ; et (2) préserver l'équilibre de son fonctionnement hydraulique durant différentes périodes.

Nature des services fournis :

Les prestations du Consultant ont été organisées en deux phases principales :

Phase 1 : Elaboration du Plan Directeur :

  • Pré-diagnostic (collecte et analyse synthétique de donnés) ;
  • Diagnostic approfondi / état des lieux (disponibilité des ressources en eau et leur utilisation, infrastructure hydraulique, inventaire des PPI, cadre législatif et institutionnel, aspects environnementaux) ;
  • Elaboration des scénarii d’aménagement et de modernisation des PPI dans les court, moyen et long termes ;
  • Programmation sous forme d’un plan d’action des différentes études et travaux visant la modernisation de l’ensemble de PPI existants.

Phase 2 : Etude de faisabilité (APS) du Canal Laaroussia :

  • Diagnostique approfondi / état des lieux ;
  • Elaboration d’un plan de réhabilitation du Canal de Laaroussia.

Direction Générale du Génie Rural et de l’Exploitation des Eaux (DGGREE), Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche

BMZ à travers la KfW
02/2017 – 04/2019
Montant total du projet: 1.475.984 €