Protection des bassins versants du Lac Alaotra – Cellule de projet

Description détaillée du projet :

La cuvette du lac Alaotra est l'une des plus grandes zones ri­zicoles de Madagascar, avec plus de 80.000 ha de rizières et une production annuelle en année normale de 200.000 ton­nes. Malgré sa richesse relative et son dynamisme, attestés par la forte pression migratoire, la plaine du lac Alaotra appa­raît comme une région menacée par l’érosion et la désertification, la stagnation de la production rizicole et la prise en charge des coûts de la maintenance des in­frastructures hydrauliques.

Installé dans deux zones pilotes de part et d’autre de la cuvette du Lac Alaotra, le projet visait trois objectifs principaux :

  • Accroissement et sécurisation des revenus des producteurs, touchés par les aléas climatiques et économiques des années récentes qui ont largement pesé sur leurs revenus ;
  • Préservation des ressources naturelles d'une zone écologique très fragile actuellement menacée et sécurisation des investissements d'irrigation existant en aval par semis direct sous couverture végétale permanente ;
  • Appui des organisations des producteurs en leur permettant de devenir progressivement des maîtres d'ouvrages locaux d'actions de développement ;
  • La Cellule de projet avait pour mission d'assurer la coordination de la mise en œuvre des actions spécifiques.

Nature des services fournis :

  • La sécurisation foncière et la gestion de l’espace ;
  • La mise en valeur agricole : développement des cultures inté­grées aux systèmes de protection anti-érosifs fournissant de la biomasse. A ce titre, le projet a mis la priorité sur la promotion de techniques agro-écologique adaptées à ce contexte, à savoir le semi direct sous couverture végétale permanente ;
  • L'environnement : préservation des écosystèmes, programmes de reboisement, traitement de ravines et de lavakas et lutte contre les feux de brousse ;
  • Les infrastructures rurales (30 km de pistes) ;
  • Les aménagements hydro-agricoles ;
  • Le crédit rural, en relation avec les réseaux de microfinance installés dans la région ;
  • L'animation-formation (formations et appuis techniques auprès des organisations de producteurs en vue d’atteindre l'autonomie technique et financière).
CIRAD
Agence Française de Développement (AFD)
02/2003 – 06/2013
Montant total du projet: 1.425.000 €