Programme de Lutte Anti-Érosive (PLAE) – Phase V, partie 1

Description détaillée du projet :

Des défis majeurs tant pour l'écologie que pour l'économie de Madagascar sont la dégradation des forêts voire la déforestation totale, due principalement à des techniques agricoles et forestières inappropriées (cultures itinérantes sur brûlis (tavy), surexploitation du bois surtout comme source d’énergie, renouvellement des pâturages par le passage des feux. Ces facteurs sont à l’origine d’une importante érosion sous forme de l’emportement de la couche arable des sols qui provoque la sédimentation des rizières et leurs infrastructures. Par conséquence, la productivité agricole est fortement réduite. Cette dégradation des ressources naturelles provoque aussi la réduction de la productivité des terres de manière générale. Par manque d’alternatives, la population a souvent recours aux ressources naturelles des aires protégées, ce qui menace l’exceptionnelle biodiversité du pays. En outre, les conditions non réglées de droits d’utilisation des terres aggravent la situation.

Dans ce contexte, la KfW finance depuis 1998 le Programme Lutte anti-érosive (PLAE) qui poursuit la protection et gestion durable des ressources naturelles à Madagascar. Au vu des résultats obtenus et des expériences du PLAE de 1998 à 2019 (PLAE I à IV) le PLAE se poursuivra de 2019 à 2023 dans le cadre de l’initiative AFR100 / restauration des paysages et des forêts (RPF).

Objectif global du programme de la coopération allemande-malagasy :

La protection et l’exploitation durable et résiliente au changement climatique des ressources naturelles s’étendent.

Objectif spécifique du PLAE V :

Dans les zones d’intervention, l’aménagement durable des sols contribue à l’initiative AFR100 / Restauration des Paysages et des Forêts (RPF) et à la production durable de bois (surtout bois énergie).

Les impacts envisagés du projet sont de contribuer de façon durable :

  • A la réduction de la pression sur les forêts naturelles (déforestation/dégradation des forêts ; menace des zones protégées),
  • À l’amélioration, directement ou indirectement, de la situation économique des bénéficiaires :  paysans, éleveurs et communes,
  • À la protection et l’adaptation, directement ou indirectement, aux effets du changement climatique.

Nature des services fournis :

AHT est sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche (MAEP) auquel elle fournit un appui à la mise en œuvre de la phase V du PLAE dans les régions de DIANA, Boeny et, en partie, Betsiboka. De plus en plus, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) est intégré dans les activités du programme. Les services principaux sont :

  • Gestion technique et financière de l’ensemble du programme, y compris un fonds important pour le développement au nom du MAEP ;
  • L’établissement de forêts communales sur des terres dégradées (7.000 ha de reboisement et mise en défens ; approche pilote) ;
  • Reboisements sur des terres dégradées (3.500 ha approche RVI /privée), appui à la filière bois-énergie et chaîne de valeur « biomasse énergétique » ;
  • Mesures agroforestières et agroécologiques (agriculture de conservation) (6.500 ha) et mesures antiérosives (800 ha) sur des terres dégradées ou dégradantes ;
  • Mesures pour un pâturage sédentaire et durable (3.500 ha) sur des terres dégradées sans recours au feu ;
  • Sécurisation foncière pour les terres aménagées de manière durable et appui à la planification territoriale afin de promouvoir le développement rural et la protection de la biodiversité (Plans d’Aménagements) ;  
  • Appui aux associations et groupes villageois (dont plus d’un tiers sont des femmes) dans la planification, la gestion et le suivi de la restauration de terres ;
  • Investissements dans l’infrastructure communale, surtout pour la sécurisation foncière, et mesures de contrôle de l’érosion ;
  • Diffusion des expériences acquises lors de visites d’échange.
Ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche (MAEP)
BMZ à travers la KfW
10/2019 – 06/2021
Montant total du projet: 1.085.000 €