Conservation de la biodiversité dans le complexe Taï-Grebo-Sapo

Description détaillée du projet :

Le projet « Conservation de la biodiversité dans le complexe Taï-Grebo-Sapo » vise à protéger et conserver les dernières surfaces contiguës des forêts humides guinéennes tout en tenant compte des besoins et des opportunités économiques des populations vivant dans et à la périphérie des zones concernées. Le complexe forestier s'étend sur une superficie de 5775 km2 et se compose du parc national de Taï en Côte d'Ivoire et du parc national proposé de Grebo et du parc national de Sapo au Libéria. Abritant plus de 1200 espèces végétales et des centaines d'espèces animales telles que le chimpanzé d'Afrique de l'Ouest ainsi que la plus grande population mondiale de l'hippopotame pygmée qui est en voie de disparition, ce complexe mérite d'être protégé et conservé dans son ensemble.

Ce projet pose en outre le défi d'une coopération transfrontalière entre le Liberia et la Côte d'Ivoire, deux pays très différents en matière de lois, de réglementations, de langue, de mœurs et de culture.

Afin de répondre à l'objectif global, l´augmentation de la connectivité écologique dans le complexe de Taï-Grebo-Sapo, le projet est divisé en deux modules avec deux objectifs distincts, selon le pays :

Au Libéria, il s'agit de contribuer à l'amélioration des conditions-cadres pour la conservation des zones protégées libériennes du complexe Taï-Grebo-Sapo et pour la protection de la biodiversité, d´ici 2020.

Nature des services fournis :

  • Phase de lancement : Examen de l'infrastructure de gestion existante et requise, conception d'un système de suivi et d'évaluation, élaboration d'un manuel de gestion, formation des parties prenantes à la gestion de projet ;
  • Renforcement institutionnel de la FDA (infrastructure, renforcement des capacités, matériel) ;
  • Établissement un corridor entre Grebo et Sapo : Concevoir une stratégie pour établir le corridor, mener un processus de planification participative, identifier les activités génératrices de revenus et formaliser les limites avec les parties prenantes, négocier et formaliser les forêts communautaires faisant partie du corridor ;
  • Surveillance de la biodiversité et application de la loi : Mise en place d'un système de gestion des données, recrutement et formation des parties prenantes, acquisition d'équipement, recrutement et formation des gardes forestiers, mise en place de patrouilles ;
  • Activités intersectorielles : Négociations transfrontalières entre la Côte d'Ivoire et le Libéria, élaboration d'un accord-cadre, approbation et signature de l'accord-cadre par la Côte d'Ivoire et le Libéria ;
  • Gestion de fonds à disposition : 5 millions €.
Forest Development Authority (FDA)
BMZ à travers la KfW
02/2017 – 01/2021
Montant total du projet: 1.616.849 €