Services de consultant pour la préparation d’une étude de faisabilité pour le Projet de Conservation de la Biodiversité du Lac Nakuru

Description détaillée du projet :

Le Parc national du lac Nakuru (LNNP) au Kenya fait partie de la liste de la convention de Ramsar pour les zones humides et abrite un écosystème de grande importance écologique et économique.

La biodiversité du parc et de ses environs est très menacée en raison de l’activité humaine. En effet, les niveaux de pollution y sont élevés (matières fécales, déchets solides domestiques, liquides et déchets solides industriels), de par sa population de 500.000 habitants qui, selon les prévisions, aura atteint 1 million d’habitants dans 20 ans. Comme le lac n’a aucun exutoire, les polluants s’accumulent sous forme de sédiments et d’algues, qui mettent à mal la chaîne alimentaire dont dépendent les différentes espèces d’oiseaux d’eau et autres espèces sauvages. Cela pourrait, à terme, avoir des effets désastreux sur la biodiversité du lac.

L’objectif de l’étude était de :

  • Mieux comprendre la complexité des problèmes menaçant la biodiversité du lac ;
  • Obtenir de meilleures informations sur le degré des menaces ;
  • Simplifier les problèmes de sorte qu’ils soient mieux gérés ;
  • Élaborer un concept et des options adaptées pour conserver et améliorer la biodiversité du parc et veiller à la propreté et la bonne santé environnementale du lac et de la ville ;
  • Concevoir de nouveaux investissements et des mesures d’accompagnement adaptées pour améliorer la situation.

L’objectif du Projet de Conservation de la Biodiversité du Lac Nakuru était la protection durable de la biodiversité de la faune et de la flore du lac. Il comprenait toutes les mesures nécessaires destinées à garder les environs de Nakuru et du parc protégés et propres, et toutes les mesures nécessaires pour réduire la surpopulation et améliorer la gestion des espèces vivant dans le parc.

Nature des services fournis :

  • Établissement d’un modèle de bilan d’eau du lac et estimation hydrologique du bassin versant ;
  • Passage en revue des menaces identifiées ;
  • Évaluation des taux d’occupation pour les espèces sauvages clés dans le parc et recommandation de mesures de gestion appropriées ;
  • Examen et estimation du statut et de la viabilité des groupes d’usagers existants utilisant les ressources naturelles et évaluation et/ou suggestion des mesures légales et institutionnelles nécessaires entre ces groupes d’usagers et d’autres parties prenantes ;
  • Examen, conception et évaluation des mécanismes de partage des bénéfices possibles entre le parc et les groupes d’usagers des ressources naturelles, les propriétaires fonciers et les communautés locales ;
  • Évaluation des potentiels de et des impacts sur (sur la biodiversité, économiques et sociaux) les zones de dispersion de la faune et les corridors fauniques et identification des conditions légales et institutionnelles nécessaires ;
  • Évaluation du plan de gestion actuel du LNNP et émission des suggestions détaillées pour actualiser et améliorer le plan ;
  • Examen des outils actuels utilisés pour le suivi dans le LNNP et suggestion des améliorations ;
  • Identification des besoins de réhabilitation de l’infrastructure existante du parc ou de construction de nouvelles infrastructures ;
  • Inspection et évaluation de l’équipement du parc et les besoins spécifiques ;
  • Suggestion d’une méthode adéquate pour la formulation d’un plan de gestion environnementale pour le bassin versant du lac Nakuru ;
  • Définition des besoins et développement des recommandations pour un système de suivi environnemental dans le bassin versant.
Rift Valley Water Services Board, Nakuru
BMZ à travers la KfW
01/2017 - 10/2017
Montant total du projet: 1.157.506 €