Skip to main content

Conservation de la Biodiversité dans le complexe Tai-Grebo-Sapo

Les 10 et 11 décembre 2020 s’est tenue une formation sur les sauvegardes environnementales et sociales de la Banque Mondiale et sur l’élaboration d’un Cadre Fonctionnel dans le cadre du projet de « Conservation de la Biodiversité dans le complexe Tai-Grebo-Sapo » financé par la KfW et mis en œuvre par le Ministère ivoirien de l’Environnement et du Développement Durable.

Ce projet vise la création d’un corridor écologique entre le Parc national de Tai en Côte d’Ivoire et le Parc national de Grebo-Krahn au Libéria. Long de 4 km et large de 450 m, l’espace prévu pour le corridor, qui sera géré à terme par les communautés locales, est actuellement occupé par environs 150 ménages, qui exploitent les terres à des fins agricoles (cacao, hévéa, notamment).

Il est de fait prévu d’élaborer un cadre fonctionnel, document cadre ayant pour objectif de définir l’ensemble des impacts sur les moyens de subsistance et sur la perte d’accès aux ressources naturelles voire foncières ainsi que les modalités et mesures de restauration, compensation voire de développement d’activités génératrices de revenus.

Afin de garantir l’appropriation des différentes étapes et des outils de gestion environnementale et sociale qu’il est nécessaire de mettre en place avant la création du corridor, il est prévu plusieurs sessions de formation à l’encontre des différentes parties prenantes. La première, dont fait l’objet de cet article, a vu la participation d’une vingtaine d’acteurs issus aussi bien d’institutions gouvernementales que de services déconcentrés et décentralisés de l’Etat, des partenaires techniques et financiers. La seconde session de formation sera organisée en janvier pour les autorités traditionnelles, communautés et personnes affectées par le projet.

Les points suivants ont été abordés au cours de cette formation :

  • Introduction aux normes de référence : le CES de la Banque Mondiale
  • Description du concept de Cadre Fonctionnel
  • Définition des populations vulnérables et groupes sensibles
  • Le Plan de Mobilisation des Parties Prenantes et le Mécanisme de Gestion des Plaintes
  • Le Processus de Concertation et la mise en place d’un Cadre de Concertation Locale
  • Le plan d’action et le suivi-évaluation

La rencontre s’est passée dans une bonne ambiance générale et a été orientée sur les résultats et sur le bon déroulement du projet. Les participants à la rencontre ont montré leur excellent niveau de compréhension du projet et ont été force de propositions pour la suite du processus.